Agenda

Il y a aucune activité enregistrée !

Activités

SORBUS est une association vivante qui propose une série d’activités variées pouvant paraître très éloignées les unes des autres, mais qui répondent toutes au même but :

promouvoir la protection des oiseaux forestiers menacés

>>consultez l'agenda de nos prochaines activités

Travaux en forêt

travaux en forêt
Lutte contre l'envahissement du
hêtre dans une zone à framboisiers

Journées de travail en forêt

Chaque automne, les membres de SORBUS peuvent prendre part à des journées de travail en forêt. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec les forestiers de cantonnement. Dans la plupart des cas, il s’agit de créer des clairières dans des zones trop fortement boisées, afin d’enrichir le sous-bois en herbes, buissons et arbustes fruitiers de diverses essences qui font le régal des oiseaux.

Si l’on prend le cas du grand tétras, celui-ci souffre non seulement du dérangement causé par des activités humaines non canalisées, mais aussi et surtout d’un manque de nourriture flagrant. Il faut donc retrouver des sous-bois riches en myrtilles, framboises, sorbiers, noisetiers, églantiers, aubépines, graminées, cypéracées, etc.

Plantation de haies
Plantation de fruitiers en forêt,
octobre 2005

Plantation de sous-bois

L'action consiste à replanter, par endroits, des haies riches en arbres à petits fruits et de lutter contre l’envahissement d’autres plantes.


Mise en tas du bois
Mise en tas du bois, octobre 2005

Mise en tas du bois

Dans bien des cas, suite à une coupe de bois, des quantités impressionnantes de branches couvrent le sol et empêchent les oiseaux marcheurs de se déplacer facilement. Une mise en tas du bois est nécessaire. Cette action profite également à la petite faune troglodyte, fauvette, grimpereau, hérisson, mulot et insectes.


>>consultez l'agenda pour cette activité

retour au haut de la page

Pose de nichoirs

Pose de nichoirs
Pose de nichoirs, avril 2006

De nombreux oiseaux sont aujourd’hui menacés par la destruction de leur habitat. Sans gîte ni nourriture, ils ne peuvent pas mener à bien leurs nichées. Depuis une dizaine d’années cependant, plusieurs milieux sont en voie de restauration. C’est le cas notamment de certaines bordures de forêt, où l’agriculture biologique a permis le développement de zones riches en insectes. Les oiseaux insectivores tels que le gobemouche noir, le torcol fourmilier ou même la huppe fasciée, montrent des signes tangibles de retour.


Mais si la nourriture devient à nouveau abondante, les gîtes de nidification font toujours défaut pour ces oiseaux cavernicoles. Dans bien des régions, les boisements sont trop jeunes pour que les pics construisent des loges permettant à d’autres espèces de  venir y nicher. La pose de nichoirs est une excellente solution de substitut.

Chaque printemps, SORBUS organise une à deux journées de pose de nichoirs, plus spécifiquement pour le torcol et le gobemouche noir en lisière de forêt.

En Suisse romande, une autre action est menée de concert avec le groupe des jeunes de Nos Oiseaux et celui de Pro Natura pour la huppe fasciée, habitante des vergers et des bordures de vignobles.

>>consultez l'agenda pour cette activité

retour au haut de la page

Stands d’information et de vente

Stand Sorbus
Stand de Sorbus à la fête d'automne 2009 de Retropomme
au verger conservatoire de Pierre-à-Bot Neuchâtel

Aux stands que SORBUS tient régulièrement lors de différentes manifestations de protection de la nature, vous pouvez obtenir des informations sur les actions de terrain entreprises. En outre, divers produits sont mis en vente; tous les bénéfices servent à alimenter le fonds "Grand tétras et oiseaux forestiers menacés".


Affiche d'un concert
Concert SORBUS à
Lausanne en 2005

Concerts et expositions

L’association cherche également à joindre l’utile à l’agréable en organisant des concerts, des conférences ou des expositions. Ces événements culturels permettent aux membres et aux non-membres de se rencontrer et d’échanger des informations.


>>consultez l'agenda pour cette activité

retour au haut de la page

Excursions

Pour protéger efficacement les oiseaux menacées, il faut bien les connaître. Cette connaissance s’acquiert en observant non seulement les espèces, mais également leur environnement.

Bien sûr, certains oiseaux tels que le grand tétras ou la gélinotte des bois ne doivent pas être dérangés et la recherche se fait de manière indirecte en relevant les indices que les oiseaux laissent sur le sol forestier.

Les excursions que nous proposons s’organisent par thème et dans des secteurs où les oiseaux sont peu sensibles au dérangement.

>>consultez l'agenda pour cette activité

Que représente cette photo ?
Qu'est-ce que c'est ?

C'est la gélinotte des bois qui a laissé ces empreintes sur le sol forestier enneigé. Les doigts sont larges et forment une sorte de croix caractéristique. La longueur de chaque empreinte mesure entre 4.5 et 5 cm. Celle du grand tétras, très semblable, est beaucoup plus grande (7 cm pour la poule et entre 9 et 11 chez le coq). Photo Blaise Mulhauser.


survolez ce lien pour découvrir la réponse

retour au haut de la page