Home > Nos Actions > Projets > Les torcols décollent
© Jean-Lou Zimmermann

Le suivi des torcols

Ce contrôle fait en 2019 au bord du lac de Bienne, nous a permis de découvrir que l’un de ces adultes a été bagué en 2018 à environ 5km de là. © Jean-Lou Zimmermann

SORBUS bague chaque année les jeunes torcol et contrôle, en parallèle, les parents par affut-photo. Cette méthode non-invasive permet de savoir si un adulte est déjà bagué et si c’est le cas, de connaitre son histoire.

Quelques chiffres…

895 jeunes torcols bagués depuis 2007, pour 132 nichées.

Une nichée comporte en moyenne 7 jeunes.

Ces 3 dernières années, 2,8% de nos nichoirs (en moyenne) ont été occupés par les torcols, contre 0,4% les 3 premières années.

0 km et 90 km sont les distances minimum et maximum parcourues par un torcol entre son lieu de naissance et de première reproduction.

 

 

Depuis le début du projet, la population de torcol du littoral neuchâtelois se porte mieux et le nombre de jeunes n’a cessé d’augmenter jusqu’en 2017. Ce succès peut être dû à plusieurs facteurs, comme l’augmentation du nombre de nichoirs posés depuis 2007 ou la mise en place des écoréseaux du vignoble qui par leurs mesures en faveur de la biodiversité (dont la pose de nichoirs) ont sûrement aidé à favoriser notre pic atypique.